Marie-Lize Gall (pseudonyme Gàllysz)

135 rue d'Alésia
75014 Paris
Téléphone: 06 03 75 70 86
Courriel : apst-14@live.fr

Présidente des « Peintres et Sculpteurs Témoins du 14ème arrondissement de PARIS »
Gall

Issue d’une famille d’artisans et d’artistes, où tout n’était que créativité au quotidien dans la rigueur du travail bien fait, elle est formée au dessin et à la peinture par son père l’artiste François Gall, à l’écriture par sa mère Eugénie, poète et journaliste quercynoise, à la céramique et à la porcelaine enfin par Roger Vigeant « Atelier Terre et Feu » de la Villa d'Alésia, bénéficiant des conseils de Paul Belmondo pour la sculpture. Un Violon d’Ingres ajouté à la pratique du dessin, encre de chine, pastels gouachés les samedis et dimanches, dans la maison familiale de la Villa Brune, qui lui permet d’exposer dés les années 1960 au Salon des Indépendants, puis aux Artistes Français, à l’Automne, Assemblée Nationale, Société  Nationale d’Horticulture, Moulin de Vauboyen, Château de Vilharcey, Mairies du 14, 19 ème   

Des expositions personnelles à Paris et province : Société Générale, BNP, Hôtels, restaurants, Galerie Wally Findlay lors de la dernière exposition personnelle de son père. Puis, Suisse, Angleterre, Liban, Jordanie où son recueil illustré de poésies orientales est offert au roi.

 

Elle figure en ventes publiques : Drouot, La Varenne St. Hilaire, Subastas Brooks, Dobiaschofsky… 

 

Des créations (Trophées, affiches, logos, diplômes, cartes de Vœux, illustration de dossiers de Presse, étiquettes de vin et de miel…) offertes aux Ministères, Organisations Professionnelles, et différentes causes dans la lignée humaniste de ses parents. Ainsi, dans « Le Grand Livre International de la Paix », les Oeuvres de la Fondation Rothschild.

 

Trilingue, nantie d’une Maîtrise de Lettres Modernes et Histoire de l’Art, en 1971 elle enseigne en Suisse, classe Maturité (baccalauréat), puis est détachée au service communication de la Sté. Engenering TaiAmerica par le Bureau International du Travail, en Amérique du Sud. En parallèle, elle y crée « l’Atelier des Voix du Monde » alertant sur le sort des enfants exploités dans les mines.

1976 : Paris, où elle entre sur concours au  Ministère de l’Industrie (ensuite rattaché à l'Economie), avec une éclipse de trois ans en tant qu’assistante parlementaire à l’Assemblée Nationale.

Tout en assumant ses fonctions de chargée de mission, notamment dans la Communication et Métiers d'Art à la Délégation Régionale Commerce Artisanat Ile-de-France (devenue DIRRECTE) elle y a au Ministère de l'Economie de multiples activités associatives, mariant les Lettres aux Arts :

-Secrétaire Générale du Salon National des Arts Plastiques Interfinances de l'ATSCAF

-Responsable du Club Littéraire « Pages Ouvertes »

-Membre de divers jurys Métiers d’Art, Poésies et Nouvelles.

 

Active dans le 14ème arrondissement, elle est présidente des « Peintres et Sculpteurs Témoins du14ème», membre du Bureau de la Société Historique et Archéologique du 14ème, administratrice du FIAP Jean Monnet.

 

On la retrouve aux divers Salons du Livre avec ses illustrations des « Contes bilingues » d’Andrée Chédid, « Ma gariotte en Quercy » de J.M Chaumeil, et son propre recueil de poèmes illustrés « Eclats de Rêves et de Vers » publié à compte d’Editeur Decaèdre-Findakly. Aux Salons de Granville et Villers-sur-Mer elle est en charge des interviews d'écrivains. Confrontée à la prolifération de faux tableaux, et encouragée dès 1991 par E.Mayer le fondateur de l'Annuaire de la cote des artistes, elle travaille enfin au "Catalogue Raisonné" des œuvres de son père.

Honorée de Prix en divers Salons d’art plastique, aux Concours de « la Société des Poètes Français », de « l’Association Internationale des Belles Lettres », de la Médaille d’Argent de la Ville de Paris, Marie-Lize est enfin promue Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres et des Palmes Académiques.